Maison Lauragais

    Dans la rue de l’église se trouve une grande maison qui était la maison de la dîme avant 1789. Elle appartenait depuis 1755, comme le château, à la Comtesse de Lauragais, sœur de Mme de La Rochefaoucauld-Liancourt.
    Cette comtesse fût guillotinée à Paris le 18 pluviôse an II (6 février 1794). Ses biens deviennent biens nationaux. Le Conseil Municipal commente la nouvelle dans sa séance du 9 ventôse an II (27 février 1794). Un administrateur de ses biens est nommé.
    Ce bâtiment est étonnant par sa longueur 22 mètres et par sa hauteur 12 Mètres et par des fenêtres à barreaux de fer. Certaines de ces fenêtres ont été murées. La construction est faite de pierres de taille. Au dessus d’une porte de la façade, une inscription gravée sur une plaque de fer indique 1741.
    A l’étage de grandes fenêtres à linteaux de pierre montrent qu’il devait exister de nombreuses pièces à l’intérieur. Au rez-de chaussée quand on entre dans cette maison, on se trouve dans une grande salle voûtée qui il y a quelques décennies une étable.
    Le 11 prairial an II (30 mai 1794) la maison est louée pour servir de lieu de réunions par exemple la délibération du 20 fructidor an II (6 septembre 1794) relate la nomination d’un instituteur.
    Le 13 frimaire an II (8 décembre 1794) on peut lire : « Réquisition de toutes sortes de grains pour Condat-la-Montagne (Saint Claude) La réquisition se monte en tout à la quantité de 767 mesures composées de toutes espèces de grains pour le tout déposer à la Maison commune le décady 20 frimaire an III (10 décembre 1794) » Une telle quantité de grains y fut déposé.